Encore pas mal de route prévue pour arriver à Ruinas Copan. Après avoir bu un café à la station, nous voilà dans un minibus comme la veille. La route tortueuse est très mauvaise avec de nombreux travaux. En une heure, nous sommes à La Entrada où nous changeons de véhicule. C'est cette fois un mini van, normalement pour 10 personnes, qui nous embarque. On attend un bon moment avant de démarrer, et très vite nous serons entassés les uns sur les autres. La route est pire que la précédente, des trous, de passages de piste, des ralentisseurs, et surtout des travaux avec interruption de la circulation. On va mettre plus de deux heures pour faire 60 km.

image

    On arrive enfin à Copan et trouvons très vite l'hôtel Berakah où nous nous installons. Petit tour en ville pour se restaurer, et retour dans la chambre pour nous reposer de ce long voyage fatigant. Après midi tranquille à flâner dans les rues, et à faire notre courrier en retard. La ville étant touristique, il n'y a aucun danger à rentrer plus tard le soir. Il est 21h, et nous ne dormons pas encore, c'est un exploit..

image

 

image