Ce matin nous allons nous balader dans le marché. Ce sont de vastes couloirs où tout ce qui peut se vendre est là sur des étals. Tout est mélangé. On a bien sûr les légumes, la viande, les fromages, des préparations culinaires peu appétissantes, mais aussi des habits, des souvenirs, des crêches, de la vaisselle etc... On se perd facilement dans tous ces dédales.

      Quand on rentre à l'hôtel, la patronne nous fait comprendre qu'on ne peut pas rester la journée. On lui propose de payer la deuxième nuit, mais non, soit on part, soit on paye encore pour la journée. En fait c'est un hôtel de passe. On s'en doutait bien, mais on ne pensait pas qu'il faille payer les heures de la journée. JL va donc parcourir la ville pour trouver autre chose, tant pis si c'est plus cher, pour la dernière nuit, on peut bien faire un effort. Il revient ravi, pour 5 $ de plus on a une grande chambre avec deux grands lits et le petit dejeuner. 

      Bon, comme on a mis une croix sur le Poas, il faut bien occuper la journée. On prend un bus pour aller à Ojo de Agua. C'est un petit centre aquatique avec une source qui atteint un débit de 20000 litres par minute. Cette source alimente plusieurs bassins de baignade et un lac artificiel où on peut faire du pédalo. L'eau est froide, mais une fois qu'on y est ça va. Après les eaux chaudes de Montezuma, ça nous change. On se restaure un peu avant de faire le tour du lac, on se baigne à nouveau et on rentre.

       Au retour, en marchant vers notre hôtel, on aperçoit une montagne qui est dégagée de tout nuages. C'est le volcan Poas. Il n'est pas très beau de forme, mais il y a un magnifique cratère qu'on ne verra donc pas. JL est content il a vu son 38ème volcan du voyage...